Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Prolongation du Contrat Local de Santé

Prolongation du Contrat Local de Santé

2017-2022

La prolongation du Contrat Local de Santé du Pays du Centre Ouest Bretagne a été signée à Rostrenen, mercredi 15 janvier 2020.

Cette prolongation a été l’occasion d’ajouter au CLS trois nouvelles actions sur les thématiques de la prévention du suicide, des maladies cardio-vasculaires et de la coordination de la MAIA.

 

Le premier Contrat Local de Santé (CLS) du Pays COB a été signé en 2012.

Créés par la loi Hôpital Patients Santé et Territoires en 2009, les CLS avaient pour objectif de réduire les inégalités sociales et territoriales de Santé.

Le principe est d’adapter les politiques de santé menées à l’échelle de la Bretagne aux territoires et à leurs particularités. Le contrat local de santé est l’aboutissement d’un travail partenarial avec un territoire, ses représentants et ses acteurs de santé.

 

Ce premier CLS avait par exemple permis l’organisation d’actions de prévention pour le repérage de la crise suicidaire, l’accompagnement de personnes endeuillées, la création d’une antenne de l’Institut de Formation d’Aide-Soignants à Carhaix, la création de nouveaux services et de maisons de santé.

 

En 2017, 11 signataires ont signé pour une durée de 3 ans un second CLS.

Celui-ci a conforté la dynamique engagée dès 2012 avec 36 actions articulées autour de 6 axes :

1. Préserver et améliorer l'accès à la prévention, aux droits, aux soins et aux services de santé de proximité

2. Promouvoir la Santé Mentale et améliorer la prise en charge

3. Améliorer le parcours de vie des personnes

4. Promouvoir la santé au travail

5. Promouvoir un environnement favorable à la santé

6. Coordonner et informer

 

 

Au regard des actions engagées localement et afin de poursuivre les dynamiques partenariales du CLS, il a été décidé de le prolonger pour 2 années supplémentaires.

 

A cette occasion, 3 nouvelles actions ont été intégrées dans le CLS :

  • l’expérimentation, sur une année, de la mise en oeuvre d’un dispositif de prévention du suicide à destination des artisans et commerçants du COB et de soutien psychologique aux élus en souffrance.
  • la création et de déploiement d’un Dispositif d’Appui à la Coordination unifié sur le territoire de la MAIA COB (Méthode d’action pour l’intégration professionnelle des services d’aide et de soin dans le champ de l’autonomie) .
  • le déploiement du projet de recherche SPICES-KALON YAC’H sur la prévention des maladies cardio-vasculaires. Plus de 3 000 personnes ont été dépistées sur le COB et 1 000 ont été considérées comme étant à risque « modéré ». Celles-ci vont bénéficier d’un accompagnement et d’un suivi spécifique.