Vous êtes dans : Accueil > Découvrir et visiter > Culture, patrimoine et savoir-faire > Patrimoine archéologique > Allées couvertes du Liscuis - Laniscat (22)

Allées couvertes du Liscuis - Laniscat (22)

Les archéologues considèrent que ces trois superbes sépultures mégalithiques représentent l’un des plus beaux exemplaires armoricains.

La tombe en "V" datée du 4° millénaire : dans ces monuments, la chambre où était disposés les corps des défunts se situe dans le prolongement de l’accès et la distinction entre ces deux parties est indécise, la chambre résultant d’un agrandissement progressif de l’accès. Seule une petite dalle implantée en travers de la galerie mégalithique marque parfois la limite entre les deux parties.

Les allées couvertes : Très semblables aux sépultures en "V" plus anciennes, elles diffèrent toutefois par quelques détails architecturaux. La chambre garde une largeur quasi-constante de bout en bout et elle est séparée du vestibule d’accès par une dalle qui ne ménage qu’un accès très étroit. Les Côtes d’Armor possèdent une bonne quarantaine de ces allées couvertes, avec évidemment une certaine diversité morphologique.

Dans les landes du Liscuis, deux allées couvertes avoisinent la tombe en "V" déjà citée, ce qui facilite les comparaisons. La dalle qui ferme le vestibule est percée d’une petite échancrure à la base. Cette "chatière", tout juste suffisante pour qu’on puisse s’y faufiler ou y glisser un corps, était fermée par une plaque de schiste ajustée. Les fouilles l’ont d’ailleurs retrouvée encore en place. (Extrait des textes écrits par l’archéologue Charles-Tanguy Le Roux).

Leur situation sur les hauteurs des landes du Liscuis, vous offre un magnifique panorama sur le canal de Nantes à Brest et les gorges du Daoulas.