Vous êtes dans : Accueil > Découvrir et visiter > Culture, patrimoine et savoir-faire > Sites remarquables - monuments historiques > Communes du Patrimoine Rural de Bretagne

Communes du Patrimoine Rural de Bretagne

Au cœur du Centre Ouest Bretagne, les communes qui portent le label "Communes du Patrimoine Rural de Bretagne" mettent en commun leur volonté de sauvegarde, de mise en valeur et d'animation de leur patrimoine architectural et paysager.

 

 

 

 

 

 

Eglise de Bulat-Pestivien (22)
Bulat-Pestivien

Etabli sur un site occupé depuis l’âge du bronze, Bulat a pris son essor à partir du XII° siècle. Les seigneurs de Pestivien ont été des acteurs notables de l’histoire de la Bretagne (Combat des Trente). Ils s’étaient dotés d’une imposante forteresse qui, passée aux anglais, fut reprise et détruite par Du Guesclin lors des guerres de Succession de Bretagne au XIV° siècle.

Bulat, au XV° siècle, devient l’atelier innovant de l’architecture gothique bretonne. Un pèlerinage très important s’y est développé dès le XIV° siècle. Situé sur un chemin de Saint-Jacques de Compostelle, Bulat a de multiples fois reçue la visite de Saint-Yves. De la période faste des Ducs de Bretagne, elle a hérité de nombreux et riches monuments : manoirs, fontaines, calvaires, chapelles, ainsi que la remarquable église Notre-Dame qui possède la plus haute flèche des Côtes d’Armor.

Cette commune a su garder toute son authenticité en préservant son cadre naturel : bocage, eaux vives et dormantes, boules granitiques... Son identité culturelle et religieuse s’affirme au travers de différentes manifestations : visites guidées du patrimoine, initiations artistiques (sculpture du granit, enluminure, aquarelle...), découverte de l’environnement naturel par la randonnée pédestre, équestre ou à VTT.

Eglise de Bulat-Pestivien (22)
Kergrist-Moëlou

Cette commune vous invite à découvrir les richesses de son patrimoine architectural au détour des ruelles : lavoirs, fontaines, chapelles, l’église, son enclos paroissial et son ossuaire ajouré, moulin et maisons à tourelle en pierre de taille font le charme de ce petit village.

L’église dédiée à Notre-Dame de Bon Secours (classée M.H.), remonte aux premières années du XVII° siècle. Les fondateurs en furent les barons, seigneurs et alliés de Rostrenen. C’est un sanctuaire gothique flamboyant restauré en 1870. L’enclos paroissial : sur le placître planté d’ifs à l’époque de la construction de l’église, se dresse le calvaire (classé M.H.) de 1578. L’ossuaire ajouré (classé M.H.) avaient pour but d'exposer aux yeux de tous les ossements des défunts exhumés pour laisser la place aux nouvelles générations. Lorsque l'édifice se trouvait plein, tous les quarts de siècle environ, avaient lieu les "secondes funérailles" au cours desquelles les restes étaient enfouis dans une fosse commune.

Jusqu'en 1936, le cimetière de Kergrist-Moëlou se situait autour de l'église. Un emplacement entre l'édifice et la mairie était réservé aux personnes qui se donnaient la mort, l'entrée au cimetière religieux leur étant refusée. Comme dans beaucoup de communes, le cimetière a été déplacé en dehors du bourg.

Des visites pour les groupes sont organisées par la Maison du Patrimoine à Locarn.
Contact : Tél. 02 96 36 66 11.

 

Ploërdut

Labellisée depuis 1990, la commune de Ploërdut abonde de manoirs, maisons nobles, chapelles...
Dans le bourg, la mairie anciennement le presbytère, les manoirs et les maisons en pierre justifient pleinement l'obtention de ce label. La massive église Saint-Pierre représente un des rares exemples d'art roman en Bretagne.

Au village de Crénénan, la chapelle Notre-Dame est entourée d'étonnantes constructions qu'on suppose être des caves à boissons.

A Locuon, autrefois trêve de Ploërdut, la chapelle Notre-Dame de la Fosse est bâtie dans une ancienne carrière gallo-romaine dont les blocs extraits ont servis à la construction de Vorgium (Carhaix).

 

Lopérec

Située aux portes des Monts d'Arrée, Lopérec dévoile un paysage tout en contraste : le nord avec son relief très vallonné, hérissé de bois et de landes est appelé "la Montagne". Le sud, plus plat, accueille les terres cultivées. De part et d'autres, se nichent dans le bocage préservé, de belles maisons en schiste.
En empruntant le sentier des "Henchou Koz", vous découvrirez tous les aspects de son patrimoine (chemins creux, maisons à avancée, toitures aux épaisses ardoises...).

 

La Feuillée

Située sur une ancienne voie romaine, une commanderie des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem créée au 12ème siècle va développer La Feuillée.
La commune, au centre du paysage préservé des Monts d'Arrée est le siège d'une activité agricole, commerciale mais aussi touristique.
Le bourg de La feuillée est le plus haut de Bretagne (275m).

 

En savoir plus
www.cprb.org