Vous êtes dans : Accueil > Réfléchir et agir > Aménagement numérique > La stratégie BTHD

La stratégie BTHD

La région Bretagne s’est fortement engagée dans l’aménagement numérique du territoire avec l’objectif d’offrir à tous les Bretons l’accès Internet à très haut débit d’ici 2030.
Ce projet intitulé Bretagne Très Haut Débit (BTHD) est piloté par la région en étroite collaboration avec l’Etat et les collectivités territoriales bretonnes.
Cette intervention publique vient compléter l’intervention privée que mène France Télécom – Orange sur les zones AMII (Rennes, Brest, Quimper, Lorient, Saint-Malo, Saint-Brieuc, Vannes, Douarnenez, Concarneau, Morlaix, Saint-Martin-des-Champs, Fougères, Vitré, Guingamp, Lannion, Camoël, Penestin, Férel). Environ 40% des prises bretonnes seront mises en place sur ces zones AMII (1 prise = 1 foyer), soit 660 000 des 1 600 000 prises. Le projet BTHD vise donc à déployer équitablement sur la Bretagne les 60% de prises restantes c'est-à-dire 940 000.
Pour le Pays du Centre Ouest Bretagne, il est apparu essentiel de s’intégrer rapidement à cette démarche. C’est en effet l’occasion d’améliorer l’accueil des entreprises et des familles sur le territoire mais aussi favoriser son développement économique.

 

Afin de proposer une stratégie de déploiement, de préciser l’équation économique de ce projet et de définir les moyens de la réalisation une feuille de route a été rédigée. Celle-ci a été validée lors de la conférence numérique le 9 janvier 2012. A cette occasion, l’étude de territorialisation de la première phase (2013-2017) sur le Pays du Centre Ouest Bretagne s’est structurée en fonction des critères imposés dans cette feuille de route.
La stratégie de déploiement de la fibre optique s’appuie sur 4 axes :

  • Axe « équilibre ». Il vise à déployer la fibre optique dans les villes moyennes dont Carhaix. Ces villes ont été choisies lors de l’élaboration de la feuille de route.
  • Axe « cohésion ». Ici le déploiement concerne les zones « rurales » et plus particulièrement celles qui sont actuellement mal desservies en ADSL (moins de 2Mbit/s).

Afin d’éviter une fracture entre les zones urbaines et les zones rurales, il a été convenu que l’installation d’une prise sur l’axe équilibre entrainerait l’installation d’une prise sur l’axe cohésion (application du 1 pour 1). 

  • Axe « économie – connaissance – service ». Celui-ci concerne les zones qui regroupent le plus d’entités économiques, d’enseignements, de recherches et de services publics.

Pour les services et les entreprises qui ont besoin d’un débit supérieur mais qui ne se trouvent pas dans ces zones de déploiement il sera possible d’installer de la fibre optique dédiée. 

  • Axe « montée vers le très haut débit ». Cet axe permettra d’augmenter le débit des foyers mal desservis et qui ne seront pas fibrés dans les cinq premières années de déploiement (phase 1). Ce ne sera donc pas de la fibre optique qui sera installée mais  des NRA-MED (Nœuds de Raccordement d’Abonnés – Montées En Débit) qui boosteront le signal sur ces zones de sous répartition à faible débit.